Entraînement de la mémoire, peinture, randonnées, activités manuelles, yoga ou chant : une trentaine de groupes existent, qui permettent à des personnes atteintes de démence de prendre part, ensemble, à diverses activités. Grâce à ces échanges, elles conservent leurs compétences sociales plus longtemps.

Les jeunes malades se retrouvent, eux, dans des groupes spécifiques à Marsens, Olten, Zurich, Lucerne ou Saint-Gall. En effet, recevoir un diagnostic de démence lorsque l’on est encore dans la vie active, cela pose des problèmes particuliers. Les jeunes malades abordent ainsi par exemple la question de savoir comment parler de leur maladie au travail ou avec leurs enfants qui sont parfois encore jeunes. Ils s’informent aussi sur les aspects financiers à prendre en compte avant l’âge de la retraite. Les discussions s’articulent plutôt pour eux autour d’échanges de conseils et de vécus individuels.

Renseignez-vous auprès de la section de votre canton.