Dans votre région

Régions

Dernière information médias

Communiqué de presse du 18 septembre 2020

21 septembre 2020 – Journée mondiale Alzheimer 

Indemniser l’accompagnement pour soulager les proches 

Plus de 131 000 personnes sont atteintes de démence en Suisse. Pour chacune d’entre elles, un à trois proches assument une multitude de tâches de soins et d’accompagnement non rémunérées. Puisque les démences demeurent incurables et que le nombre de malades continue de progresser compte tenu de l’évolution démographique, des réformes urgentes s’imposent. Il convient d’abroger la majoration liée aux démences appliquée par les EMS, tandis que les proches doivent pouvoir compter sur un soutien adéquat au quotidien, y compris en dehors des institutions.

Selon les chiffres de la population 2019 publiés par l’Office fédéral de la statistique, on estime actuellement à 131 300 le nombre de personnes atteintes d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence en Suisse. Le nombre de nouveaux cas s’élevait à 31 200 en 2019, et 73 % des personnes atteintes sont des femmes, ce qui est à mettre sur le compte de leur espérance de vie supérieure. Mais des individus plus jeunes, encore actifs, peuvent également être touchés : en Suisse, 7500 personnes en âge de travailler sont atteintes de démence. Dans chaque cas, un à trois proches assument des tâches de soins et d’accompagnement. La démence ne peut toujours pas être guérie à l’heure actuelle, et on estime qu’en 2050, 315 600 personnes en seront atteintes en Suisse. Alzheimer Suisse considère qu’il est urgent d’agir dès aujourd’hui. L’association réclame la mise en place d’un cadre adapté permettant aux personnes concernées et à leurs proches de pouvoir compter sur une société solidaire :

  • Non à la discrimination financière envers les personnes atteintes de démence : elles ont droit à un accompagnement et à une prise en charge adéquats. Tout comme les prestations de soins, les prestations d’accompagnement doivent être indemnisées par l’assurance-maladie obligatoire, puisque seule la maladie les rend nécessaires.
  • Reconnaître les prestations fournies par les proches aidants : nombreux sont les proches qui assistent une personne atteinte de démence et assument quotidiennement des tâches d’accompagnement et de soins non rémunérées. Ce faisant, ils réduisent la charge du système de santé suisse à hauteur de 5,5 milliards de francs. Il n’est pas rare que des proches atteignent leur limite, alors que des offres remboursées par l’assurance-maladie obligatoire en faveur de la santé de ces personnes font défaut. En outre, les offres proches du domicile destinées aux personnes atteintes de démence, comme des centres de jour ou un accueil de nuit, sont encore rares.

Pour Alzheimer Suisse, il apparaît clairement qu’une compensation équitable des prestations d’accompagnement, un soutien marqué aux proches, un diagnostic précoce ainsi qu’un personnel suffisamment qualifié et formé constituent les piliers essentiels d’une société solidaire vis-à-vis des démences.


Informations complémentaires :

Jacqueline Wettstein, directrice Communication
Tél. 058 058 80 41, mobile 079 462 20 69
jacqueline.wettstein(at)alz.ch

Alzheimer Suisse
Gurtengasse 3
3011 Berne
www.alz.ch

est une association d’utilité publique regroupant plus de 10 000 membres et quelque 130 000 donatrices et donateurs. L’organisation est représentée dans tous les cantons par des antennes d’information et de conseil. Depuis plus de 30 ans elle met son savoir-faire au service des personnes atteintes de démence, de leurs proches comme des professionnels et bénévoles actifs dans les soins et l’accompagnement.