Durant la session d’automne 2021, le Conseil national a accepté par 136 voix contre 46 une motion demandant que les soins aux personnes atteintes de démence soient mieux pris en charge par l’assurance-maladie, et ce, malgré l’avis contraire du Conseil fédéral. En substance, cette motion demande de modifier l’ordonnance sur les prestations de l’assurance de soins afin que les personnes atteintes de démence puissent bénéficier de soins qui tiennent compte de leur situation particulière. Pour Manuela Weichelt (ZG/Verts) qui a repris cette motion initialement déposée par sa collègue de parti Maya Graf (BL) les critères de cette ordonnance empêchent la prise en charge de prestations pourtant nécessaires pour ces patients, à l’instar du soutien lors des repas.

Alzheimer Suisse se réjouit de l’acceptation à une large majorité de cette motion et du soutien venant de membres de tous les groupes parlementaires. Les arguments du Conseil fédéral qui proposait de rejeter cette motion en invoquant les nombreux progrès faits récemment dans ce domaine peinent à convaincre. Cette motion vient en effet rappeler que les objectifs fixés dans le cadre de la Stratégie nationale en matière de démence (2014-2019) ne sont pas atteints et qu’une demande dans le sens de cette motion est pendante depuis maintenant plusieurs années. Finalement, les personnes concernées doivent encore et toujours disposer de moyens conséquents pour s’offrir des prestations de soins et d’accompagnement pourtant nécessaires. Encore très souvent, le manque d’aide reçue lorsque la personne se trouve à domicile a pour conséquence un placement prématuré en EMS avec les conséquences financières que cela implique. Pour toutes ces raisons, notre organisation va s’engager afin que cette motion passe également la rampe devant la Chambre haute.  

En savoir plus