La chaleur estivale affecte les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence au même titre que quiconque. Du fait de leur difficulté à évaluer les dangers dans certaines situations, les proches ou les personnes qui s’occupent d’elles doivent encore plus en prendre soin, leur rendre visite et les soutenir.

 

Alimentation et hydratation en période de forte chaleur

Les personnes atteintes de démence oublient souvent de manger et de s’hydrater. Il peut arriver qu’elles n’arrivent plus à évaluer certaines situations, comme une vague de chaleur, et qu’elles ne réagissent plus de manière appropriée pour protéger leur santé.

Les personnes âgées se rendent moins bien compte qu’elles ont soif et disposent de moins de réserves d’eau que les personnes plus jeunes. Ainsi, elles sont bien plus rapidement déshydratées, ce qui peut s’avérer fatal si l’on ne réagit pas à temps.

Attention : les proches aidants d’un âge relativement avancé doivent eux aussi faire attention à leur santé, boire assez d’eau et éviter tout effort physique trop intense en période de forte chaleur.
 

Conseils pour les proches :

  • Si la personne vit seule, demander aux voisins ou aux services d’aide à domicile de lui rendre visite plus souvent.
  • Vérifier régulièrement les aliments stockés dans les placards, mais aussi dans le réfrigérateur, étant donné que certains produits s’avarient rapidement quand il fait chaud.
  • Mettre à disposition de la personne malade sa boisson préférée, s’assurer que le verre ne soit jamais vide, encourager la personne à boire. Le mieux est de lui servir un demi-verre et de le remplir à nouveau toutes les deux heures. Si la personne est atteinte d’une démence à un stade avancé, il n’est souvent pas suffisant de poser le verre quelque part : mieux vaut s’installer et boire avec elle ou en sa présence, afin qu’elle puisse imiter le geste.
  • Mettre à disposition différentes boissons, par exemple une infusion ou du sirop. Proposer plus souvent des puddings, des crèmes dessert, de la compote et du séré, qui contiennent davantage d’eau que d’autres aliments.
  • Proposer des aliments légers et à haute teneur en eau, comme les fruits et légumes, à manger comme en-cas : coupez les fruits et légumes en petits morceaux et déposez-en une assiette pleine à l’endroit où la personne atteinte de démence aime s’installer. Elle peut alors manger facilement de petites collations sans couverts dès qu’elle en a envie.
  • Mettre à disposition des en-cas salés : le sel permet au corps de mieux retenir les liquides.
  • Observer à quelle fréquence la personne se rend aux toilettes et si elle présente des signes de déshydratation, notamment si elle semble plus désorientée que d’habitude.

 

Logement :

S’organiser et mobiliser les proches, voisins, services d’aide à domicile ou services de visite à domicile pour veiller à ce que le logement soit bien frais (aérer le matin lorsqu’il ne fait pas encore trop chaud, baisser les stores, fermer les volets et les fenêtres). Certains cantons proposent le Buddy System : en période de forte chaleur, des bénévoles s’occupent des personnes vulnérables. Renseignez-vous auprès de l’administration communale concernée pour savoir si ce service est proposé dans le lieu de résidence de la personne malade.

Installer un ventilateur, si cela ne perturbe pas la personne. Lui proposer des bains de pieds ou des linges humides.

 

À l’extérieur :

Ne pas sortir lors des heures d'ensoleillement maximal, donc ne pas fixer de rendez-vous autour de midi.

En cas de forte chaleur et par temps ensoleillé, une personne atteinte de démence ne devrait sortir de que correctement protégée (crème solaire, vêtements clairs, couvre-chef). Si la personne vit seule, elle ne devrait pas sortir sans être accompagnée. À défaut, il s’agirait au moins que quelqu’un prépare ses vêtements et sa protection solaire et les dépose devant sa porte, par exemple.

 

D’autres conseils pour les personnes atteintes de démence (texte en allemande) 

Conseils généraux en cas de canicule

Alerte de danger actuelle: www.dangers-naturels.ch